De nombreux Américains s’organisent pour résister aux politiques du nouveau locataire de la Maison-Blanche. La pression est quotidienne sur les élus. En 2009, les Républicains avaient mené des opérations similaires face à la politique d’Obama.

Ce lundi de février, vers 18h, la file d’attente s’étend sur plusieurs dizaines de mètres. Mères de famille, jeunes hipsters barbus, personnes âgées, femmes voilées : des centaines de New-Yorkais de tous âges se pressent dans le froid pour accéder à la synagogue Beth Elohim. Située dans le quartier de Park Slope, à Brooklyn, cette congrégation réformiste fondée il y a plus de 150 ans s’est imposée ces derniers mois comme l’un des berceaux de la contestation anti-Trump. Ce soir-là, le groupe “Get Organized Brooklyn !” y tient sa cinquième réunion d’action. Objectif : réfléchir aux moyens de résister aux politiques du nouveau locataire de la Maison-Blanche. Serrés sur les bancs en bois, plus d’un millier d’habitants de New York écoutent attentivement Rachel Timoner, la femme rabbin qui dirige la congrégation.”Nous sommes ici pour trouver notre mission. Nous sommes trop nombreux pour être stoppés. Nous allons résister”, tonne cette femme de 45 ans, déclenchant les applaudissements de la foule.

Le reportage est disponible ici.